Mardi 11 février 2014 :

 

Je crois qu'on n'a pas dormi de la nuit, à cause de la chaleur, de la pluie qui fait du bruit, des grenouilles toute la soirée, des coqs tout le reste de la nuit...

 

Le réveil (!) est prévu à 5h.

On mange encore des Gaillardises, car l'hôtel ne propose pas de petits déjeuners. Toilette vite faite.

Et on file dans la rue héler un taxi (un tricycle à moteur en fait). Roger nous emmène au terminal des bus et vans, et attend avec nous le départ du van qui doit partir à 6h. Le tarif du van est "what you want" ! Et bien voilà qui ne nous arrange pas. On commence notre séjour et n'avons pas encore de repères en la matière. On lui donne 200 php et il a l'air satisfait (tu m'étonnes ! Après coup, 50 php aurait suffi !).

 

On prend ensuite un van pour 600 php pour 6 heures de route pour relier Puerto Princesa à El Nido, tout au nord de Palawan. Je vous propose une carte pour visualiser :

Palawan-map-Tourist_m

En fait, le van partira à 6h20, ramassera des passagers dans les hôtels alentours, cherchera un distributeur de billets de banque pour une touriste (car il n'y en a pas à El Nido), on fera le plein d'essence. Bref, on quittera réellement Puerto Princesa à 7h30 !

DSC_0022

En route, on fera plusieurs haltes pour manger, aller aux Wc, apprendre que les mangues ont un problème de parasite.

DSC_0039

Quatre poules et un chien, c'est ce que le van a écrasé en 6 heures de route ! Beurk beurk beurk et re-beurk !

La route est grandement praticable, mais il reste encore des portions de piste.

Le chauffeur utilise beaucoup le klaxon, genre "attention, j'arrive, poussez-vous !" valable tant pour les tricycles, les motos, les piétons, les chiens, les autres véhicules.

DSC_0029

DSC_0044

DSC_0048

DSC_0032

 

Côté météo, il a fait beau tout le trajet... sauf à l'arrivée ! Grrrrh ! La même douche qu'hier soir.

DSC_0059

Alors on demande au chauffeur de nous trouver une piaule, car on n'envisage pas de faire du porte à porte sous les trombes d'eau.

Il nous trouve une chambre à 800 php (13 € pour 2) au Tres Verde. Encore une fois, c'est très spartiate, wc et salle d'eau à partager. Il n'y a pas d'électricité dans la journée.

 

Dans l'après-midi, le temps se dégage. On sort explorer les alentours de l'hôtel. C'est pas terrible. Des familles de pêcheurs vivent dans des cabanes sur pilotis sur la plage.

DSC_0101

DSC_0096

DSC_0089

On se rend ensuite compte qu'on est en fait à Corong Corong et non pas à El Nido, malgré notre insistance auprès du chauffeur du van.

On prend alors un tricycle pour aller à une adresse précise, le Art Café (cité par le Lonely Planet comme étant l'endroit central pour les touristes, à El Nido), et effectivement, il nous emmène de l'autre côté de la montagne !

Ce pauvre chauffeur de tricycle nous demande 50 php. Je comprends 15 (fifteen) php et lui tends 15 php. Il fait la tête et rectifie "fifty" et moi de me fendre d'un "It's very expensive ! It's more expensive than in Manila !". On paye et on fait la conversion : 0,85 € !! Rien de cher là-dedans ! Tape ta honte et ton fou-rire !!!!

 

El Nido est un petit village de pêcheur reconverti dans le tourisme, notamment les excursions en mer pour la plongée. Le village est animé.

DSC_0045

DSC_0071

DSC_0025

On trouve un nouvel hôtel pour le lendemain soir et pour le reste de notre séjour à El Nido, pour 1200 php/nuit (20 €), il s'agit de Shipwreck, juste à côté du Art Café.

On se mange une pizza en front de mer avec les vagues qui viennent chatouiller nos pieds, à la pizzeria La Mezzanine. 550 php la pizza et le coca (10 €).

DSC_0066

DSC_0067

DSC_0068

DSC_0069

Voilà notre futur terrain de jeu :

DSC_0073

Retour à notre hôtel pourri pour la nuit.

 

A suivre...

 Ps : n'hésitez pas à laisser vos impressions ou interrogations ci-dessous dans les commentaires.