Dimanche 9 février 2014 :

 

Les 5h de transit se sont écoulées (à ne rien faire : un repas, des déambulations dans la zone internationale, des pauses pipi, et aussi à observer de vieux Égyptiens découvrant les Escalators et n'osant pas s'y lancer !). On passe le check-in, on descend le fameux Escalator, on s'apprête à monter dans le bus pour traverser le tarmac, et non ! Contre-ordre ! Tout le monde remonte en salle de transit ! Que se passe-t-il ? Pas de communication. Le panneau d'affichage annonce : Manila - Last call. Quelques bribes passent : technical problem. Bon, bah, on attend... 15 minutes ? Ok on attend... Alors, dans combien de temps maintenant ? 5 minutes ? Ok on attend... On attendra en fait 4 heures ! Sans pouvoir dormir, faute de place déjà, et surtout faute de communication, car à chaque instant, on est sur le point d'embarquer...

Bref, 9 heures de transit, au lieu de 5, sans pouvoir respirer de l'air frais, sans pouvoir dormir, sans pouvoir faire grand chose. Et ce, en pleine nuit !

Grrrrhhhhh !

 

Bref, on part finalement vers 4h15 de Jeddah. Finalement, je prends un léger somnifère pour pouvoir dormir, car ce 2ème vol va durer 11h pour faire plus de 10.000 km.

Dans l'avion, il y a un espace de prière, avec un tapis au sol.

Je ne verrai même pas le 1er repas... je dors déjà...

 

1781955_10151892796291722_431607977_n

A l'arrivée, on a bien nos bagages. On échange nos euros en pesos philippins (1 € = 60 pesos).

 

C'est déjà le soir. On va manger un morceau et direction le super hotel Holiday Inn Makaty : grand luxe, mais ça fait du bien après un tel voyage !

DSC_0008

 

A suivre...